26 janvier 2007

sequence 7

le mythe d'oedipe

Lors des examens, les enfants devaient inspirer à fond et expirer le plus fort possible l'air de leurs poumons, plusieurs mesures de volume et de débit étant effectuées.

Le volume expiré maximal dans la première seconde (VEMS) des enfants ayant vécu à moins de 500 m d'une voie à fort trafic correspondait à 97% de celui des enfants résidant à plus de 1,5 km, soit un déficit de 3%. Pour une autre mesure de débit respiratoire (DEMM), le déficit dépasse 6%.

"Quelqu'un qui souffre dans l'enfance d'un déficit de fonctions pulmonaires aura probalement des poumons en moins bonne santé tout le reste de sa vie", souligne James Gaudeman (University of Southern California, Los Angeles).

plus

Posté par calme à 18:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur sequence 7

Nouveau commentaire